Selon notre application de voyage, il nous fallait six heures pour aller de Sihanoukville à Siem Reap, notre nouvelle destination. Mais c'était sans compter avec les routes cambodgiennes. Ici pas d'autouroute, les routes principales sont les rares à être goudronnées et ne comportent le plus souvent que deux voies. Ainsi, pour parcourir nos 500 km, il nous aura fallu 14h. Ce qui nous a permis de voir du paysage mais aussi de découvrir les clips d'amour cambodgiens qui passaient en boucle à la télévision du bus.

 

Montage_Ville

Remis de cette aventure musicale, nous sommes allés découvrir la ville de Siem Reap le lendemain de notre arrivée, dimanche 18 mars. C'est la ville la plus touristique du Cambodge. Nous avons pu le constater aux nombreux tuktuks et occidentaux dans les rues, mais aussi aux hôtels, même de luxes, qui bradent leurs prix tant la concurrence est féroce. Car Siem Reap est la ville la plus proche des ruines d'Angkor, classées au patrimoine mondial de l'Unesco, et que plus d'un million de visiteurs découvrent chaque année.

 

29242808_10215888600632367_533156112_o

 

Première étape, lundi, avec le musée d'Angkor pour en apprendre un peu plus sur l'histoire de ce parc archéologique. Angkor est une ancienne capitale de l'empire Khmer qui a régné pendant près de quatre siècles, du 9e au 13e siècle. L'empire d'Angkor était bien plus vaste que le Cambodge actuel puisqu'il comprenait le Laos, la Thaïlande, une partie du Vietnam et de la Birmanie. Nous avons aussi pu nous rendre compte des diverses influences exercées sur l'empire Khmer, notamment hindouiste et bouddhiste.

 

Montage1

C'est à vélo, mardi, que nous avons passé notre première journée à Angkor. Partis en début de matinée, nous sommes restés la journée entière avec, au programme, Angkor Wat, le plus grand temple de l'ancienne capitale Khmer. Mais notre coup de coeur de la journée est allé à un tout autre lieu, situé un peu plus au nord : Bayon avec ses tours aux visages de Bouddha.

 

Montage2

Le lendemain, nous enfourchons de nouveau nos bicyclettes pour aller à Angkor Thom, l'ancienne ville, avec son imposante terrasse dite "des éléphants", Ta keo (un temple à forme pyramidale), ou le lac de Srah Srang.

 

29547613_10215898045828491_1268672418_n

 

Il faut savoir que le meilleur moment pour admirer Angkor Wat est à l'aube, lorsque le soleil apparaît derrière ses tours. C'est le seul temple qui tourne le dos au soleil et permet d'avoir une telle vue, que nous avons pu admirer samedi. Mais cette fois-ci, sans les vélos car il nous fallait partir à 4h30 du matin et c'est à bord d'un tuktuk que nous avons fait la route. Vers 5h du matin, lorsque le temple a ouvert, nous avons pu nous placer devant un des étangs pour admirer l'aube et le reflet d'Angkor Wat. Après ce lever de soleil, le tuktuk nous a emmené au temple de Ta Prohm.

 

 

 

Si le nom de ce temple ne vous dit rien, vous l'avez peut-être vu au cinéma dans le film "Tomb Raider" avec Angelina Jolie dans le rôle de Lara Croft.

 

Montage3

C'est probablement le temple qui nous a le plus marqué avec des arbres aux racines ruisselantes sur la pierre et transperçant les murs. Ce temple étant très prisé des touristes, il s'agissait de pouvoir en profiter avec le moins de monde possible. Raison pour laquelle nous y étions de pied ferme à l'ouverture. Nous avons terminé la visite avec des endroits moins fréquentés mais tout aussi charmants, tels que Preah Khan (en haut à gauche de la photo).

C'était notre dernière étape au Cambodge puisque lundi nous partons pour les 4.000 îles, au Laos, surnommé le "Royaume au million d'éléphants".